les principes

« Un être humain doit réaliser l’harmonie de trois éléments : l’esprit du cœur (Kokoro), le corps et le ki qui les unit.

Il y a trois entraînements :

  • l’entraînement d’harmoniser l’esprit du coeur et l’activité de l’univers ;
  • l’entraînement d’harmoniser le corps et l’activité de l’univers ;
  • l’entraînement d’harmoniser le ki, qui unit l’esprit du coeur et le corps, et l’activité de l’univers. » Aïkido Magazine n° 18

En aïkido, il ne s’agit donc pas de combattre, encore moins de vaincre.
C’est pour cela qu’il ne peut y avoir de compétition car cela supposerait un vainqueur et un vaincu.

« Le vrai Bu, c’est l’entraînement de l’aspiration, de la force attractive… pour aspirer le partenaire en entier. »

Pour apprendre à aspirer et à guider correctement le partenaire, le Fondateur, Morihei Ueshiba nous a laissé trois principes fondamentaux :

Ne pas être ouvert «S’il y a ouverture, l’énergie ne circule pas »_ Hikisutchi Michio Senseï.  « Hikisutchi Sensei demandait à ce que ce principe soit rigoureusement respecté. Pour cela, il montrait les points d’ouverture et la façon de se déplacer, de se placer »_ Gérard Blaize, revue Dragon Magazine hors-série n°2.

Ne pas regarder « Il ne faut pas regarder les yeux du partenaire parce-qu’il prendra notre esprit. Il ne faut pas regarder le sabre du partenaire parce qu’il prendra notre Ki. Il ne faut pas regarder notre partenaire parce qu’il faut aspirer le Ki de votre partenaire.»_ Moriheï Ueshiba, Hombu Dojo (22 septembre 1958).

Ne pas attendre «Il faut tout changer dans l’entraînement. On ne commence pas après avoir été saisi par le partenaire. En guidant le partenaire, on l’aspire. C’est cela l’Aïkido. C’est l’entraînement de la force attractive, l’important c’est de guider correctement ».

« Si l’on pratique bien les techniques, avant l’action de l’adversaire, c’est comme si l’on satisfait le manque de cet adversaire ; c’est d’abord vous qui découvrez l’insatisfaction de votre adversaire, et c’est vous qui commencez la technique .. » _ O Sensei.

Un autre principe important est qu’il n’y a pas de cours spécifique «débutants». Chacun des pratiquants du club, débutants et anciens, professeurs et élèves, apporte et reçoit selon son investissement et selon son niveau. Les cours sont ainsi ouverts à tous, à tout moment.